Jardin de la Sauvagine

Jardin de la Sauvagine
Tableau de A.W Delobelle

vendredi 3 septembre 2010

"Imagine un ours de presque 3,50 mètres de long te passer à moins de 10 mètres"


Mail d' Eric à Roland

Je suis très heureux de voir que toutes les conditions sont réunies pour que tu réussisses
à réaliser tous les programmes prévus.
Mais je pensais aujourd'hui que tu devrais également prendre des photos de votre équipée, de vos personnes et des moyens de transports, voitures, avions, hydravions, photos en vol, en approche d'atterrissage, afin que tu puisses les inclure dans le futur livre que tu projettes de réaliser, photos qui viendront à l'appui de celles des animaux et qui souligneront d'autant la difficulté de les atteindre et leur isolement, photos qui personnaliseront ton aventure et qui sensibiliseront tes futurs lecteurs.
Je pense que ces photos, tu les as déjà dans tes boîtes, mais je tenais à te faire part de ma réflexion.

Eric

Réponse de Roland

Hello Eric,

Pas de problème... toutes les péripéties et les moments spéciaux que nous avons vécus sont dans la boîte...
ce sont les plus faciles à faire !
L'aventure que nous vivons en ce moment est vraiment extraordinaire et je crois que peu de photographes même professionnels ont ramené autant d'images en un temps aussi court.
La moisson est assez exceptionnelle autant par la variété que par la qualité.
Tu pourras juger par toi-même, mais les images d'ours sont dantesques.
Imagine un ours de presque 3,50 mètres de long te passer à moins de 10 mètres, les odeurs le bruit de la
respiration, la puissance de l'animal, c'est vraiment très impressionnant, d'autant plus que tu te trouves tout seul.
En une fraction de secondes il peut être sur toi pour te bouffer... ça arrive parfois !
Dans ces conditions... un peu d'expérience animalière ça aide beaucoup pour garder son calme et surtout continuer de faire des images.
Et puis nous avons surtout beaucoup d'autres images plus tendres avec des mères et des oursons, tu verras , c'est à fondre de tendresse.
Enfin...rien n'arrive vraiment par hasard, il faut bien se préparer, aller dans les bons endroits et savoir prier les Dieux pour que la météo et par conséquent les éclairages soient favorables et garder un optimisme sans faille.
Tout peut arriver et se produire en quelques secondes, c'est souvent le cas.. Comme dans la Vie, il faut croire en ses chances... elles finissent par arriver lorsqu'on les provoque.
Aujourd'hui, nous sommes revenus sur Anchorage et la journée a surtout été consacrée au voyage, c'était pour nous une journée de transition, autant dire que la production photographique ne restera pas dans les annales.
Demain matin, nous partons en avion de ligne pour la région de Katmai, puis un petit hydravion nous emmenera près de Brooks, la célèbre cascade classique ou les ours viennent pêcher les saumons.
On fonde de gros espoirs sur cette sortie de 3 jours en espérant que la météo et
surtout les ours soient au rendez-vous.
Après ça, ce sera le dernier grand truc avec un séjour de 4 jours à Denali, c'est un grand secteur inaccessible en voiture et tu dois obligatoirement utiliser les transports locaux, on ne sait pas trop à quoi nous
devons nous attendre au niveau des rencontres animalières, mais nous n'avons pas d'autres choix
pour visiter ce coin.
Avec Denali... ce sera la fin de notre aventure avant le voyage de retour en Suisse, quoi qu'il en soit, la réussite est déjà totale et tout ce qui va encore venir sera la cerise sur le gâteau.
Ici, les journées sont longues et les nuits plutôt courtes, la fatigue commence quand même à se faire un peu sentir mais dès que nous sommes sur le terrain pour les futurs sujets, les batteries seront à nouveau chargées à bloc.
Nous vivons des choses extraordinaires, c'est sûr, mais je crois que nous apprécierons de rentrer en Suisse et de retrouver toute la famille pour raconter tout ça avec plus de détails.
D'après les message que j'ai reçu de mes enfants, tout va bien à la maison, il me tarde aussi de revoir les petiots... ça fait quand même un bout de temps que pépé ne les a pas vu.
J'en aurais des histoires d'ours à leur raconter... ils sont encore un peu petits
pour comprendre vraiment, mais tout bientôt, leur pépé sera sûrement pour eux un drôle de personnage.
J'espère que l'exemple que je leur montre leur donnera du goût et des envies pour essayer aussi de vivre des choses extraordinaires.
La nature... la vraie nature, c'est super important et ici plus qu'ailleurs, on s'en rend encore plus compte.
La vie un peu folle et moderne, ce n'est dans le fond pas très intéressant.
Dans la nature on vit des aventures pures dont la civilisation humaine pourrait s'inspirer pour ne pas continuer de foutre en l'air la planète.

Bonne soirée
Roland






En attendant des photos de l' Alaska, la sauvagine vous invite à revoir les reportages de 2008 au Canada.


4 commentaires:

  1. Bonjour Eric. Après cette épreuve les vacances et retrouvé sa famille seront bienvenue pour Roland Clerc. J'attends son reportage...
    belle journée Eric à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Les ours! Les ours!
    Je veux les ours lol

    RépondreSupprimer
  3. C'est avec impatience que nous attendons ces histoires d'ours. Nous savons déjà que Roland Clerc est loin d'être un ours mal léché !

    RépondreSupprimer
  4. Toujours aussi passionnant à parcourir ton blog !!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...